Agris logo

LE TROTTEUR BELGE

Le trotteur Belge est le fils spirituel du trotteur français. Celui-ci trouve son origine en Normandie au siècle dernier. Cette traditionnelle région d'élevage produisait un fo rt carrossier: l'anglo-normand. Plusieurs de ces "demi-sang" furent croisés avec des Norfolk anglais, aux allures rapides et brillantes. Photo du trotteur belge
En 1836, un officier des Haras Nationaux imagina de créer des épreuves de vitesse pour les plus rapides d'entre eux: les courses au trot étaient nées! Une branche de l'élevage normand se spécialisa dans la production de trotteurs sportifs et fit appel à des étalons pur-sang. En Belgique, les premières courses au trot eurent lieu vers 1850 à Waregem, Laeken, Dilbeek et Zellik. Plusieurs étalons français et quelques américains furent importés au fil des années.

Aujourd'hui, malgré un climat financier morose, l'élevage du trotteur est toujours important et populaire, surtout dans le Nord du pays. (180 étalons, 3.000 juments, 1.200 naissances par an). On court au trot sur cinq hippodromes (Sterrebeek, Kuurne, Oste nde, Waregem et Tongres (en moyenne: 250 réunions par an totalisant 2.500 partants). La grande majorité des courses sont attelées (sulky); les courses montées sont plus rares.

Traditionnellement le sommet international de la saison a lieu à Sterrebeek le jour du Mardi-Gras pour la clôture du Meeting d'Hiver. La qualité essentielle du trotteur de haut niveau consiste en un équilibre parfait. Plus cet équilibre sera développé, pl us le cheval poussera son trot dans ses plus extrêmes retranchements sans se mettre à la faute (galop).


Fédération Belge du Trot
Boulevard Lambermont, 410
1030 Bruxelles
Tél.: 02/215.72.14
fax : 02/243.03.99
Président.: M. Gernay
Secr.: M. Audin
Source: Landbouwleven, Annuaire Hippique de Belgique
[HOME]


Remarques? Suggestions? Envoyez-les à info@agris.be / AGRIS / Copyright ©1998